• L'art entre en jeu

    Vous avez pu observer la dimension ludique de certaines oeuvres de Fabrice Hyber.

    "Certains POF, comme le Ballon carré (POF 65), qui a donné lieu
    à des tournois au Mexique puis en Finlande, en appellent au jeu
    sans pour autant dicter de règle précise. C’est aux joueurs d’inventer
    leurs propres règles, qui peuvent être évolutives : « le public doit faire
    évoluer le jeu », explique Fabrice Hyber. Parfois, ces jeux n’ont même
    aucun but défini et provoquent le joueur dans ses habitudes,
    à l’instar du Jeu sans règle, ni but, ni fin (POF 97)."

     

    Bien d'autres artistes investissent actuellement le jeu ou les sports pour en détourner ou réinventer les rêgle, allant, tout comme Fabrice Hyber, jusqu'à laisser le spectateur libre d'en inventer l'usage ou les rêgles;

     

    Sports Factory (à Lille, gare de Saint Sauveur, 2012)

     

    L’arbre à basket
    ( le voyage à Nantes, Agence a/lta)

     

    "A vous d'inventer une oeuvre qui invitera le spectateur à jouer..."

    Votre projet devra tirer parti des installations sportives (ou pas!) existantes au collège-lycée